Quatre semaines, quatre pièces ! Elles forment le cœur du projet du Théâtre Universitaire de Louvain.

Mais pas seulement…

Lors de l’Universatil, nous accueillons aussi deux échanges, pour une représentation unique chacun, les 18 et 25 février. Découvrez-les plus bas sur cette page!

-S1-

-S2-

-S3-

-S4-

S1: Le Voyageur sans bagage

– Une adaptation de Jean Anouilh par Ornella Schillaci et Robin Lejeune –

Au sortir de la Grande Guerre, Gaston est frappé d’amnésie. 18 ans plus tard, une famille prétend être la sienne : les Renaud. S’en souviendra-t-il ? Se reconnaîtra-t-il dans l’homme qu’ils lui dépeignent ? Et s’il était déçu ? Et si, contre toute attente, il n’était pas celui qu’ils espèrent ? Au-delà de ces doutes, Gaston devra répondre au plus profond : peut-on effacer son passé et choisir qui l’on veut être ?

S2 : Les nuits de l’Amoureuse

– Une création et mise en scène de Clotilde Colson –

Un thriller au théâtre ? C’est en tout cas l’ambition de cette pièce qui s’inscrit dans l’esprit des « giallos », ces films italiens à la frontière du cinéma policier, d’horreur et de l’érotisme, qui ont connu leur heure de gloire dans les années 1960 à 1980. Dans le Bruxelles des années 70, la belle Marianne emménage avec des colocataires très atypiques dans un appartement hanté par une sanglante légende…

S3 : On est trop nombreux sur ce putain de bateau

– Une adaptation de Matéi Visniec par Erwan Ninane –

Cette pièce, malheureusement actuelle, est une mosaïque de scènes et d’histoires autour de la question migratoire. On y alterne avec poésie, humour noir, émotions, rêves et cauchemars. Elle met en évidence l’absurde de certaines situations pourtant bien réelles. Nul ne saurait dire ce que vous ressentirez en la voyant mais les frissons sont garantis.

S4 : L’héritière, la bâtarde et la défunte 

– Une création d’Eléonore Gomrée, mise en scène d’Eleonore Gomrée et d’Estelle Lavency –

Lisbeth et Anna sont des jumelles un peu particulières : La seconde, bien que morte, interagit toujours sous la forme d’un fantôme avec Lisbeth dans le but d’aider leur père, un puissant homme d’affaires dans l’Angleterre industrielle de la fin du XIXème siècle. Un jour, Anna apprend une terrible vérité au sujet de ce père qu’elle se met à détester. Elle entreprend alors de trouver un plan pour se débarrasser une bonne fois pour toutes de lui…

Lundi 18 février

Flying High

Flying High, une création Les Indécideurs avec Chloé Delhaye et Jérôme Jacob-Paquay, mise en scène par Anne Prea.

Chloé et Jérôme sont un jeune couple qui a tout pour être heureux : deux magnifiques enfants, des vies professionnelles épanouies, un bel appartement, des amis fidèles… Ils égaient leur routine de sorties familiales et de musique au coin du feu. Cependant, ce bonheur apparent pourrait bien cacher un terrible tabou.Comment vont-ils survivre en tant que couple et en tant qu’individu?

Lundi 25 février

HOBO

Hobo, un seul en scène écrit par Tung Nguyen de la compagnie ALUKO (ALUKO asbl), avec David Servais.

Quelque part, il y a quelque temps. Cela commence comme ça. Un enfant et un vieux entament un grand voyage. Ils partent pour ne plus voir, ne plus entendre ; vivre et non plus survivre. Sentir à nouveau la sérénité s’ils l’ont un jour connue. Ils s’en vont, vers un paradis qu’ils espèrent terrestre.

Écrit et mis en scène par Tung Nguyen, HOBO est le récit initiatique d’un vieil homme et d’un enfant. Leur exode débute quelque part, il y a quelque temps (décrit comme un milieu urbain où la vie est devenue impossible) et se termine au bord de la mer, là les protagonistes sont sensés retrouver les navires qui les conduiront vers un autre monde. La pièce relate ce périple long de trois semaines et s’attarde sur les moments forts du voyage entre ces deux individus.