Le voyageur sans bagage

– S1 –

Du 05/02
au 08/02

20h

 à la Salmigondis

Adaptation de Jean Anouilh mis en scène par Ornella Schillaci et Robin Lejeune

Comédien·ne·s :

Fei-Lin Benoit

Raphaël Bocken

Hippolyte Jongen

Alice Lechanteur

Maxime Lequeux

Adrien Marlier

Violette Mayaux

Antoine Mercier

Gwenaëlle Tombal

Résumé de la pièce

1918. Un homme est retrouvé dans un train, incapable de se souvenir de son nom, de sa famille, ou du moindre souvenir de ses 18 premières années.

1936. Interné 18 ans en asile, Gaston n’a toujours pas retrouvé la mémoire malgré les efforts des docteurs Bonfant et Jibelin. Il faut dire qu’il serait bien content qu’on le laisse bêcher ses salades à l’asile et qu’on laisse sa mémoire tranquille. Après de nombreuses démarches, cinq familles pensent pouvoir prouver leur lien de parenté ; parmi elles, les Renaud sont en bonne ligne et vont tout faire pour retrouver celui qu’ils pensent être leur petit Jacques Renaud.

Mais peut-on imposer à quelqu’un une mémoire qu’il n’a pas ? Faut-il à tout prix connaître son passé pour vivre son présent ? C’est toute la contradiction de Gaston, poussé par d’autres que lui dans une quête identitaire dont il se serait volontiers passé. Et puis que faire s’il était déçu de ce qu’il découvrait ? Et comment réagiraient les Renaud s’il n’était pas leur Jacques ? Finalement, bêcher des salades dans un asile, ce n’est peut-être pas une mauvaise situation…

Le parcours atypique de Gaston – inspiré de l’histoire vraie d’une soldat amnésique – fait écho à des doutes que nous avons peut-être tous eus. Qui n’a jamais rêvé de repartir d’une page blanche, en effaçant ce que le monde entier croit savoir de soi ? Partir à l’autre bout du monde et devenir la personne qu’on veut être exactement, ne pas avoir à se soucier des conséquences de mauvais choix posés auparavant. Mais est-ce seulement possible ?